Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Grand Paris : la zone à faibles émissions s’étend aux véhicules Crit'Air 4

Grand Paris : la zone à faibles émissions s’étend aux véhicules Crit'Air 4
Sont exclues de circulation, les véhicules particuliers essence âgés de plus de 24 ans et véhicules diesel de plus de 15 ans. Crédits : Adobe Stock
Par A.A, le 17 juin 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La deuxième étape de la zone à faibles émissions (ZFE) de la Métropole du Grand Paris est en vigueur depuis le 1er juin 2021. La restriction de circuler est étendue aux véhicules Crit’Air 4 au sein des communes situées à l’intérieur du périmètre de l’autoroute A86. Mais les professionnels touchés par la crise économique pourront bénéficier de dérogations de l’application.

La pollution atmosphérique causerait le décès de près de 6600 personnes annuellement, indique Santé Publique France. En 2018, le Grand Paris a décidé d’agir en mettant en place la première zone à faibles émissions afin de réduire la pollution aux particules fines et au dioxyde d’azote issue des véhicules polluants. Depuis, la ZEF s’est renforcée en appliquant l’interdiction de circulation aux véhicules Crit’Air 4 : les véhicules particuliers essence âgés de plus de 24 ans et véhicules diesel de plus de 15 ans.

Depuis juillet 2019, la circulation des véhicules Crit’Air 5 et non classés est restreinte à l’intérieur du périmètre de l’autoroute A86 (poids lourds les plus polluants : 7/7j de 8h à 20h ; autres véhicules les plus polluants : du lundi au vendredi de 8h à 20h). Un décret du ministère de la Transition écologique, datant du le 16 septembre 2020, contraint également les communes situées à l’intérieur du périmètre de l’autoroute A86 à intégrer la ZFE métropolitaine. Ce qui a donné lieu à la deuxième étape de la ZEF appliquée aux véhicules Crit’Air 4.

« La mise en place progressive de la plus importante Zone à faibles émissions d’Europe tend à améliorer la qualité de l’air et le cadre de vie des métropolitains. Cette 2e étape confirme l’engagement de la Métropole dans une écologie positive et progressive tout en accompagnant les ménages les plus modestes dans cette transition et en tenant compte de la situation de nos professionnels durement touchés par la crise », a commenté Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris, dans un communiqué.

Accompagnement des ménages précaires

La lutte contre la pollution atmosphérique se fait avec un soutien apporté aux ménages les plus modestes. Pour faciliter cette transition, la Métropole propose des aides financières au renouvellement de véhicule.

Ainsi, l’État et le Grand Paris ont mis en place des aides financières disponible en ligne sur prime à la conversion. Les demandeurs peuvent cumuler ces aides en déposant un seul dossier pour la prime à la conversion et le bonus écologique proposés par l’État et le dispositif Métropole roule propre. « Cumulées, ces aides peuvent aller jusqu’à 19.000 euros pour l’achat d’un véhicule propre neuf, et jusqu’à 12.000 euros pour l’achat d’un véhicule propre d’occasion », fait savoir la Métropole.

Dérogations aux professionnels touchés par la crise sanitaire

Cette deuxième étape tient également compte de la situation des professionnels sévèrement impactés par la crise sanitaire et économique. Le Grand Paris a mis en place des dérogations de l’application des règles de la ZFE, jusqu’au 30 juin 2022, pour les véhicules suivants :

- Les véhicules des entreprises ayant contracté un prêt garanti par l’Etat (PGE) depuis le 1er mars 2020 ;
- Les véhicules des entreprises ayant bénéficié du fonds de solidarité à destination des acteurs économiques touchés par les conséquences de la pandémie depuis le 1er mars 2020 ;
- Les véhicules des entreprises ayant bénéficié du « prêt rebond » mis en place par la Région Île-de-France ou du « Fonds Résilience Île-de-France et collectivités ».
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Le gouvernement déploie 75 millions d'euros pour les solutions de gestion des déchets radioactifs
Le gouvernement déploie 75 millions d'euros pour les solutions de gestion des déchets radioactifs
Le ministère de la Transition écologique, le ministère de l'Économie, des Finances et de la Relance et le Secrétariat général pour l’investissement, ont lancé un appel à projets pour l’innovation dans la gestion des déchets radioactifs. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 1er mars 2022.
La « Valgorisation » à la conquête du marché canadien
La « Valgorisation » à la conquête du marché canadien
Valgo, entreprise française spécialiste dans la réhabilitation de friches polluées, s’installe au Canada et s’associe à la société On Demoli Inc., l’un des leaders québécois des travaux de démolition et de désamiantage.
Une carte interactive pour vérifier la qualité de l'air dans sa commune
Une carte interactive pour vérifier la qualité de l'air dans sa commune
La fédération des associations de surveillance de la qualité de l'air, Atmo France, a mis en place une carte interactive en ligne qui permet de visualiser l’indice de la qualité de l’air dans chaque commune française.
Vinci Airports annonce le premier puits carbone forestier autour de l'aéroport Lyon-Saint Exupéry
Vinci Airports annonce le premier puits carbone forestier autour de l'aéroport Lyon-Saint Exupéry
Vinci Airports a présenté son programme de reboisement réalisé en collaboration avec l’Office national des forêts (ONF) et le département du Rhône. Celui-ci est destiné à absorber les émissions résiduelles des aéroports de Lyon-Saint Exupéry et Lyon-Bron.
La pollution atmosphérique accroitrait le risque de cancer du sein
La pollution atmosphérique accroitrait le risque de cancer du sein
Une récente étude dévoile l’existence d’un lien entre le dioxyde d’azote et la survenue de cancer du sein chez des femmes en Amérique du Nord et en Europe.
Pollueur-payeur : les contribuables paient les frais, alerte la Cour des comptes européenne
Pollueur-payeur : les contribuables paient les frais, alerte la Cour des comptes européenne
La Cour des comptes européenne indique dans un nouveau rapport que le principe du pollueur-payeur n'est pas totalement respecté au sein de l'Union européenne. Son application varie d'un secteur et d'un État membre à l'autre. Conséquence : ce sont les contribuables qui financent des actions de dépollution.
Une surveillance « pérenne » des pesticides dans l’air ambiant
Une surveillance « pérenne » des pesticides dans l’air ambiant
Atmo France qui fédère les associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA), et l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris) ont mis en place un suivi annuel de 75 pesticides dans l'air extérieur en métropole et en outre-mer. Les premières données seront accessibles en été 2022.
Tous les articles POLLUTIONS
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.