Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Énergie > Lhyfe et Centrale Nantes expérimentent la première solution offshore de production d’hydrogène renouvelable
ÉNERGIE

Lhyfe et Centrale Nantes expérimentent la première solution offshore de production d’hydrogène renouvelable

PUBLIÉ LE 7 JUIN 2021
ABDESSAMAD ATTIGUI
Archiver cet article
Lhyfe et Centrale Nantes expérimentent la première solution offshore de production d’hydrogène renouvelable
Le site de production sera installé au large du Croisic. Crédits : Pixabay
Lhyfe, fournisseur d’hydrogène renouvelable, et l’école d’ingénieurs Centrale Nantes s’associent pour mettre en œuvre le premier dispositif de production d’hydrogène offshore au monde. Le site, opérationnel à compter de 2022, fonctionnera à l’aide d’électricité provenant d’une éolienne flottante.

Produire de l’hydrogène renouvelable à partir d’eau de mer... Tel est le pari que se sont lancé Lhyfe et le site d’essai Sem-Rev de Centrale Nantes. Les partenaires ambitionnent de faire de l’hydrogène renouvelable en offshore une réalité, en démontrant la fiabilité d’un électrolyseur en mer. Le site de production d’hydrogène, installé au large du Croisic, sera développé par Lhyfe en collaboration avec les Chantiers de l’Atlantique.

Concrètement, l’électrolyseur sera installé sur la plateforme flottante de GEPS Techno et sera connecté aux différentes sources d’énergies marines renouvelables (EMR) disponibles sur le site d’essai en mer, dont l’éolienne flottante Floatgen. « Le site d’essais en mer réunit en effet toutes les conditions (présence d’EMR, conditions environnementales sévères) pour valider la technologie de production d’hydrogène en offshore avant d’envisager des déploiements industriels grande échelle à horizon 2024. », font savoir les partenaires.

Pour rappel, Lhyfe teste d’ores et déjà ce type de production d’hydrogène à partir d’eau de mer à travers le premier site en Europe connecté directement à des éoliennes, qui produira ses premiers kilogrammes dès cet été, à Bouin (Pays de la Loire).

L’avantage économique et énergétique de l’éolien offshore

Le choix de l’éolien offshore pour la production hydrogène n’est pas anodin, puisque « l’eau nécessaire au processus d’électrolyse est disponible en quantité illimité, et les parcs éoliens flottants pourraient même fonctionner sans être connectés au réseau », précise Lhyfe dans un communiqué.

L’éolien en mer offre également le plus grand potentiel de production d’hydrogène durable en raison de la compétitivité économique qui peut être atteinte grâce au facteur d’échelle et aux innovations technologiques.

« Nous sommes convaincus que la voie de la production d’hydrogène renouvelable en mer est une solution parfaitement appropriée au déploiement massif de l’hydrogène qui s’annonce », Matthieu Guesné, président fondateur de Lhyfe.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
La start-up NetZero annonce la certification de sa deuxième usine de biochar
La start-up NetZero annonce la certification de sa deuxième usine de biochar
GRTgaz nomme Benoit Pouzieux directeur des opérations
GRTgaz nomme Benoit Pouzieux directeur des opérations
De la chaleur décarbonée pour un spécialiste du séchage industriel
De la chaleur décarbonée pour un spécialiste du séchage industriel
Meth4agri met le gaz en Isère
Meth4agri met le gaz en Isère
Tous les articles Énergie
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS