Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Lhyfe et Centrale Nantes expérimentent la première solution offshore de production d’hydrogène renouvelable

Lhyfe et Centrale Nantes expérimentent la première solution offshore de production d’hydrogène renouvelable
Le site de production sera installé au large du Croisic. Crédits : Pixabay
Par Abdessamad Attigui, le 7 juin 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Lhyfe, fournisseur d’hydrogène renouvelable, et l’école d’ingénieurs Centrale Nantes s’associent pour mettre en œuvre le premier dispositif de production d’hydrogène offshore au monde. Le site, opérationnel à compter de 2022, fonctionnera à l’aide d’électricité provenant d’une éolienne flottante.

Produire de l’hydrogène renouvelable à partir d’eau de mer... Tel est le pari que se sont lancé Lhyfe et le site d’essai Sem-Rev de Centrale Nantes. Les partenaires ambitionnent de faire de l’hydrogène renouvelable en offshore une réalité, en démontrant la fiabilité d’un électrolyseur en mer. Le site de production d’hydrogène, installé au large du Croisic, sera développé par Lhyfe en collaboration avec les Chantiers de l’Atlantique.

Concrètement, l’électrolyseur sera installé sur la plateforme flottante de GEPS Techno et sera connecté aux différentes sources d’énergies marines renouvelables (EMR) disponibles sur le site d’essai en mer, dont l’éolienne flottante Floatgen. « Le site d’essais en mer réunit en effet toutes les conditions (présence d’EMR, conditions environnementales sévères) pour valider la technologie de production d’hydrogène en offshore avant d’envisager des déploiements industriels grande échelle à horizon 2024. », font savoir les partenaires.

Pour rappel, Lhyfe teste d’ores et déjà ce type de production d’hydrogène à partir d’eau de mer à travers le premier site en Europe connecté directement à des éoliennes, qui produira ses premiers kilogrammes dès cet été, à Bouin (Pays de la Loire).

L’avantage économique et énergétique de l’éolien offshore

Le choix de l’éolien offshore pour la production hydrogène n’est pas anodin, puisque « l’eau nécessaire au processus d’électrolyse est disponible en quantité illimité, et les parcs éoliens flottants pourraient même fonctionner sans être connectés au réseau », précise Lhyfe dans un communiqué.

L’éolien en mer offre également le plus grand potentiel de production d’hydrogène durable en raison de la compétitivité économique qui peut être atteinte grâce au facteur d’échelle et aux innovations technologiques.

« Nous sommes convaincus que la voie de la production d’hydrogène renouvelable en mer est une solution parfaitement appropriée au déploiement massif de l’hydrogène qui s’annonce », Matthieu Guesné, président fondateur de Lhyfe.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Mobula 8 : Le bateau dépollueur
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Google sollicite Engie pour décarboner 80 % de ses opérations en Allemagne
Google sollicite Engie pour décarboner 80 % de ses opérations en Allemagne
Engie accompagne le géant américain Google dans la poursuite de son ambition zéro carbone. Le contrat, d’une durée de 3 ans, garantira une décarbonation proche de 80 % des opérations allemandes de Google d’ici 2022.
CEE : consultation publique sur un projet de décret visant le calcul des obligations
CEE : consultation publique sur un projet de décret visant le calcul des obligations
Le ministère de la Transition écologique consulte jusqu’au 09 septembre 2021 sur un projet de décret visant le calcul des obligations et le délai du rôle actif et incitatif du demandeur de certificats d’économies d’énergie.
Suiveur solaire innovant pour centrales thermodynamiques à faibles coûts
Suiveur solaire innovant pour centrales thermodynamiques à faibles coûts
La PME tarnaise Sirea annonce qu’elle participe au développement d’un nouveau système de centrale solaire thermodynamique (CSP) dans le cadre du projet européen Mosaic (Modular high Concentration Solar Configuration). Celui-ci a pour objectif de déployer et de valider un concept de centrale solaire thermique à faible coût de mise en œuvre pour des niveaux d’efficacité élevés par rapport aux technologies actuelles, avec un coût de production de l’électricité de moins de 0,10 euro le kilowattheure.
Le nombre de nouvelles centrales au charbon baisse de 76 %
Le nombre de nouvelles centrales au charbon baisse de 76 %
Le niveau de projets de nouvelles centrales électriques au charbon s’est effondré de 76 % dans le monde depuis la signature de l’Accord de Paris en 2015. Néanmoins six pays concentrent encore la majorité des nouvelles constructions dans le monde. 
Christian Lefort consolide l'activité « Transfert Thermique » du groupe Armor
Christian Lefort consolide l'activité « Transfert Thermique » du groupe Armor
Christian Lefort prend la direction d’Armor Industrial Coding and Printing, l’activité principale du groupe industriel dédiée au transfert thermique.
En Europe, les émissions de CO2 issues de l'électricité baissent de 12 %
En Europe, les émissions de CO2 issues de l'électricité baissent de 12 %
Une récente étude révèle que la production d'électricité en Europe a engendré moins d'émissions de gaz à effet de serre. La baisse de 12 % enregistrée au premier semestre 2021, s'explique par l'augmentation de la production éolienne et solaire.
Les stockages de gaz naturel français atteignent plus de 80 %
Les stockages de gaz naturel français atteignent plus de 80 %
Il est nécessaire de stocker du gaz pour assurer l’approvisionnement du réseau sur tout le territoire. Cette année, la situation en France offre de bonnes garanties pour l’hiver prochain avec un taux de remplissage de 80 %.
Tous les articles ÉNERGIE
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.