Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

La flotte fluviale francilienne se met au vert pour les JO 2024

La flotte fluviale francilienne se met au vert pour les JO 2024
Deux projets de rétrofit biogaz sont en expérimentation. Crédits : Pixabay
Par A.A, le 1er juin 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
GRDF accompagne les projets de remotorisation au BioGNV des flottes fluviales franciliennes en se mobilisant auprès de la communauté portuaire de Paris. Objectif : accélérer la transition du transport fluvial, en faisant de l’axe Seine une voie de développement pilote du fluvial vert d’ici 2024.

Au 1er juin 2021, la fusion des ports de Paris, du Havre et de Rouen donnera naissance au premier ensemble portuaire français. Stimulé par ce nouvel élan et la perspective des Jeux Olympiques 2024, GRDF a décidé de financer deux projets expérimentaux pour engager la transformation énergétique de la flotte francilienne : le projet de la communauté portuaire de Paris et le Green Deliriver. Avantage : les bateaux remotorisés et circulant au BioGNV émettront moins de 90 % de CO2 et moins de 98 % d’oxydes d’azote et de particules fines par rapport à un bateau classique.

La communauté portuaire de Paris, concerne un projet de rétrofit biogaz d’une flotte de 150 bateliers parisiens, dans le cadre du comité de pilotage (Copil) « Verdissement des flottes fluviales parisiennes ». Le second projet Green Deliriver, est cofinancé par GRDF, région Île-de-France, Voies Navigables de France et l’Ademe Île-de-France. Ce projet de rétrofit d’une barge de transport de marchandises « intègre un système de propulsion hybride biogaz/électrique ». Celui-ci réunit Segula Technologies, Coalis, Total, la CCI des Yvelines et la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO), pour relier Mantes-la-Jolie au centre de Paris.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Des stations d’avitaillement en biogaz

Par ailleurs, 11 stations d’avitaillement en GNV/BioGNV sont prêtes pour alimenter les flottes fluviales des ports de Paris jusqu’à la façade maritime normande. Deux solutions sont envisagées pour l’avitaillement : des stations fixes dans les ports ou un bateau avitailleur, précise GRDF.

« Au total, nous comptabilisons aujourd’hui 100 stations BioGNV en Île-de-France, dont 11 dédiées au fluvial, avec un rythme de croissance annuelle de 30% par an. La vision à l’échelle de la Métropole du Grand Paris, selon une étude de l’atelier parisien d’urbanisme, est que la moitié des 400 stations-service pourront s’orienter vers des mobilités propres dans la décennie », a souligné Bertrand de Singly.

Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
B100 : le biocarburant au colza pour verdir la flotte ferroviaire
B100 : le biocarburant au colza pour verdir la flotte ferroviaire
L'ensemble des trains de la ligne SNCF Paris Montparnasse – Granville rouleront pendant trois mois au B100, issu du colza. Cette alternative biosourcée peut se substituer au gazole fossile dans le transport ferroviaire.
Expérimentation du premier vol long-courrier avec du biocarburant
Expérimentation du premier vol long-courrier avec du biocarburant
Air France-KLM, Total, Groupe ADP et Airbus réalisent le premier vol long-courrier avec du carburant aérien durable (SAF) produit en France. Son incorporation à hauteur de 16 % permettra d’éviter 20 tonnes d’émissions de CO2.
Plastic Omnium et Hopium, partenaires pour un nouveau système de stockage d’hydrogène
Plastic Omnium et Hopium, partenaires pour un nouveau système de stockage d’hydrogène
Le spécialiste français de l'industrie automobile, Plastic Omnium et Hopium, constructeur français de voitures haut de gamme à hydrogène, ont annoncé leur partenariat en vue de développer une nouvelle génération de réservoirs à hydrogène pour la future voiture Māchina.
L’Eurométropole de Strasbourg passe à la vitesse supérieure pour le déploiement des bornes de recharge dès 2022
L’Eurométropole de Strasbourg passe à la vitesse supérieure pour le déploiement des bornes de recharge dès 2022
Engie Solutions, Freshmile, acteur français de la recharge pour véhicule électrique, et l’Eurométropole de Strasbourg ont inauguré le 03 juin, la première borne de recharge électrique installée dans le cadre de l'appel à initiatives privées lancé en 2019 par l'Eurométropole.
Strasbourg consacre 100 millions d'euros pour renforcer la mobilité à vélo
Strasbourg consacre 100 millions d'euros pour renforcer la mobilité à vélo
L’Eurométropole de Strasbourg (EMS) a dévoilé son plan d’investissement de 100 millions d'euros sur cinq ans pour accroître ses infrastructures cyclables. Objectif : porter à 20 % la part du vélo dans l’ensemble des trajets du territoire à l’horizon 2030.
Le ferroviaire serait capable de remplacer les lignes aériennes intérieures en France
Le ferroviaire serait capable de remplacer les lignes aériennes intérieures en France
Alors que les sénateurs examineront l’article 36 du projet de loi Climat et résilience, sur la fermeture des lignes aériennes intérieures en cas d'alternative en train de moins de 2h30, le Réseau Action Climat publie une étude sur la faisabilité de l’absorption des voyageurs des vols métropolitains par le train.
Un feu de signalisation innovant pour sécuriser les cyclistes à Lyon
Un feu de signalisation innovant pour sécuriser les cyclistes à Lyon
A Lyon, un dispositif de feu de signalisation innovant est testé pour la première fois en France dans le but de sécuriser la cohabitation entre les tramways et les vélos.
Tous les articles MOBILITÉ
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.