Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

La flotte fluviale francilienne se met au vert pour les JO 2024

La flotte fluviale francilienne se met au vert pour les JO 2024
Deux projets de rétrofit biogaz sont en expérimentation. Crédits : Pixabay
Par A.A, le 1er juin 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
GRDF accompagne les projets de remotorisation au BioGNV des flottes fluviales franciliennes en se mobilisant auprès de la communauté portuaire de Paris. Objectif : accélérer la transition du transport fluvial, en faisant de l’axe Seine une voie de développement pilote du fluvial vert d’ici 2024.

Au 1er juin 2021, la fusion des ports de Paris, du Havre et de Rouen donnera naissance au premier ensemble portuaire français. Stimulé par ce nouvel élan et la perspective des Jeux Olympiques 2024, GRDF a décidé de financer deux projets expérimentaux pour engager la transformation énergétique de la flotte francilienne : le projet de la communauté portuaire de Paris et le Green Deliriver. Avantage : les bateaux remotorisés et circulant au BioGNV émettront moins de 90 % de CO2 et moins de 98 % d’oxydes d’azote et de particules fines par rapport à un bateau classique.

La communauté portuaire de Paris, concerne un projet de rétrofit biogaz d’une flotte de 150 bateliers parisiens, dans le cadre du comité de pilotage (Copil) « Verdissement des flottes fluviales parisiennes ». Le second projet Green Deliriver, est cofinancé par GRDF, région Île-de-France, Voies Navigables de France et l’Ademe Île-de-France. Ce projet de rétrofit d’une barge de transport de marchandises « intègre un système de propulsion hybride biogaz/électrique ». Celui-ci réunit Segula Technologies, Coalis, Total, la CCI des Yvelines et la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO), pour relier Mantes-la-Jolie au centre de Paris.

Des stations d’avitaillement en biogaz

Par ailleurs, 11 stations d’avitaillement en GNV/BioGNV sont prêtes pour alimenter les flottes fluviales des ports de Paris jusqu’à la façade maritime normande. Deux solutions sont envisagées pour l’avitaillement : des stations fixes dans les ports ou un bateau avitailleur, précise GRDF.

« Au total, nous comptabilisons aujourd’hui 100 stations BioGNV en Île-de-France, dont 11 dédiées au fluvial, avec un rythme de croissance annuelle de 30% par an. La vision à l’échelle de la Métropole du Grand Paris, selon une étude de l’atelier parisien d’urbanisme, est que la moitié des 400 stations-service pourront s’orienter vers des mobilités propres dans la décennie », a souligné Bertrand de Singly.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Une forêt Miyawaki pour lutter contre les îlots de chaleur urbains
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
L’aéroport Lyon Saint-Exupéry testera les premières installations hydrogène dès 2023
L’aéroport Lyon Saint-Exupéry testera les premières installations hydrogène dès 2023
Airbus, Air Liquide et Vinci Airports s'associent pour développer l’usage de l’hydrogène dans le réseau aéroportuaire. L’aéroport de Lyon Saint-Exupéry testera ces premières installations à compter de 2023.
Le gouvernement donne un coup d'élan pour la décarbonation du transport ferroviaire
Le gouvernement donne un coup d'élan pour la décarbonation du transport ferroviaire
Le train léger, le réseau ferroviaire digitalisé et le fret ferroviaire automatisé...trois thématiques d'investissement prioritaire identifiés dans l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Digitalisation et Décarbonation du Transport Ferroviaire ».
BeeToGreen encourage la transition des entreprises vers une mobilité douce
BeeToGreen encourage la transition des entreprises vers une mobilité douce
BeeToGreen se saisit du boom de l’usage du vélo pour accélérer son développement. La startup vise désormais 1 000 salariés convertis à la mobilité douce d’ici un an, soit environ 200 tonnes par an de CO2 évités.
Wind For Goods : le premier événement national dédié au transport maritime durable
Wind For Goods : le premier événement national dédié au transport maritime durable
L'événement Wind For Goods dédié aux technologies du transport maritime propulsé par le vent se tiendra le 21 septembre 2021 à la base sous-marine de Saint-Nazaire (Pays de la Loire). 
RATP : Forsee Power équipera avec ses batteries les bus électriques Heuliez
RATP : Forsee Power équipera avec ses batteries les bus électriques Heuliez
Forsee Power, l'expert des systèmes de batteries intelligentes pour l’électromobilité durable, a remporté avec son partenaire IVECO France le plus gros lot de l’appel d’offres lancé par la RATP dans le cadre de son plan Bus2025.
Bruno Darboux pilote le Pôle Aerospace Valley
Bruno Darboux pilote le Pôle Aerospace Valley
Bruno Darboux prend la présidence du Pôle d’Aerospace Valley. Le nouveau président entend développer de nouvelles technologies durables au profit d’une aviation décarbonée.
Tous les articles MOBILITÉ
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.