Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Le gouvernement dispose de 9 mois pour adopter des mesures climatiques supplémentaires

Le gouvernement dispose de 9 mois pour adopter des mesures climatiques supplémentaires
Le gouvernement est sommé de prendre de nouvelles mesures climatiques. Crédits : Wikimedia Commons
Par Abdessamad Attigui, le 2 juillet 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le Conseil d’État impose un nouvel ultimatum au Premier ministre Jean Castex : le gouvernement dispose de 9 mois, avant le 31 mars 2022, pour adopter de nouvelles mesures afin d’atteindre ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre en 2030.

Coup de massue pour le gouvernement. Après le rapport annuel du Haut conseil pour le Climat qui recommande au gouvernement de redoubler d’efforts pour atteindre ses objectifs climatiques en 2030, c’est autour du Conseil d’État de rappeler le gouvernement à l’ordre en matière de lutte contre le réchauffement climatique.

La plus haute juridiction administrative a ordonné au Premier ministre de prendre, d’ici neuf mois « toutes mesures utiles permettant d’infléchir la courbe des émissions de gaz à effet de serre produites sur le territoire national » pour atteindre l’objectif issu de l’Accord de Paris de -40% (par rapport à 1990) d’ici à 2030.
 

De plus, le Conseil d’État a condamné l’État à verser 5000 euros à la ville de Grande-Synthe. Cette commune, épaulée par d’autres associations, s’estime exposée au changement climatique et avait saisi en janvier 2019 le Conseil d’État pour « inaction climatique ». L’instance avait rendu son avis en novembre 2019 en « demandant au gouvernement, de lui fournir, dans un délai de trois mois, les justifications appropriées, et à la commune requérante ainsi qu’aux intervenantes tous éléments complémentaires ».

Les preuves du gouvernement ne sont pas suffisantes

Ce délai passé, le Conseil d’État observe en juin 2021 que la baisse des émissions de 0,9 % en 2019 respecte l’objectif annuel fixé pour la période 2019-2023 mais reste faible par rapport aux objectifs de réduction visés pour la précédente période (2015-2018), qui étaient de 1,9 %. De même pour les émissions de 2020, selon l’Instance la baisse n’est pas significative car cette tendance à la baisse s’expliquerait notamment par la crise sanitaire « et d’autre part que le respect de la trajectoire, qui prévoit notamment une baisse de 12 % des émissions pour la période 2024-2028, n’apparait pas atteignable si de nouvelles mesures ne sont pas adoptées rapidement ».

« Le Conseil d’État observe enfin que le Gouvernement admet que les mesures actuellement en vigueur ne permettent pas d’atteindre l’objectif de diminution de 40 % des émissions de gaz à effet de serre fixé pour 2030, puisqu’il compte sur les mesures prévues par le projet de loi « climat et résilience » pour atteindre cet objectif », peut-on lire dans le compte rendu.

La haute juridiction conclue donc que des efforts supplémentaires sont nécessaires à court terme pour atteindre l’objectif de 12 % de baisse des émissions entre 2024 et 2028.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
La ville auvergnate de Cusset lance son « permis de végétaliser »
La ville auvergnate de Cusset lance son « permis de végétaliser »
Pour inciter ses habitants à se réapproprier l'espace public en végétalisant les espaces abandonnés, la ville de Cusset, dans l'Allier, vient de lancer son permis de végétaliser. Une initiative déjà mise en œuvre dans les grandes villes mais qui tend désormais à se développer dans les petites et moyennes communes.
Le ministère de l’Agriculture et d'Alimentation se dote d’un plan d’action climat
Le ministère de l’Agriculture et d'Alimentation se dote d’un plan d’action climat
Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a présenté ce 23 juin son plan d’action, visant à répondre aux orientations de la Stratégie nationale bas-carbone et du Plan national d’adaptation au changement climatique 2018-2022. Pour le Réseau Action Climat, ce plan est « une double déception ».
Adoption de loi Climat et résilience : un « tournant culturel » selon le gouvernement, un « échec » pour les ONG
Adoption de loi Climat et résilience : un « tournant culturel » selon le gouvernement, un « échec » pour les ONG
Après plusieurs mois d’examen et la révision du texte en commission mixte paritaire, les députés et les sénateurs ont adopté définitivement ce mardi 20 juillet le projet de loi Climat et résilience. Le gouvernement salue le vote de cette loi qui fera « entrer l'écologie dans nos vies », tandis que les ONG environnementales dénoncent son « manque criant d’ambition ».
Une nouvelle PAC « sociale, durable et économique »
Une nouvelle PAC « sociale, durable et économique »
Après de longs mois de débats, la Commission européenne, le Conseil et le Parlement européen, ont trouvé un accord politique sur la future Politique agricole commune (PAC) qui entrera en vigueur à compter de 2023. Parmi les nouveautés : introduction d’une conditionnalité sociale et les écorégimes.
Loi Climat et résilience : le Sénat adopte un projet largement modifié
Loi Climat et résilience : le Sénat adopte un projet largement modifié
L’examen du projet de loi Climat et résilience est arrivé à son terme au Sénat en première lecture, après le vote solennel du texte ce mardi 29 juin. De la publicité, jusqu'à l'artificialisation des sols et la rénovation énergétique des bâtiments, focus sur les modifications apportées par la Chambre haute du Parlement.
Fit For 55 : un nouveau cadre législatif à l'échelle européenne pour le climat
Fit For 55 : un nouveau cadre législatif à l'échelle européenne pour le climat
La Commission européenne a publié ce mercredi 14 juillet, son paquet « Fit for 55% » composé de propositions législatives pour accélérer la lutte contre le changement climatique, et mettre l’Union européenne sur la voie de la neutralité carbone en 2050.
Le gouvernement investit 115 millions d’euros dans la modernisation des abattoirs
Le gouvernement investit 115 millions d’euros dans la modernisation des abattoirs
Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Julien Denormandie présente son plan stratégique pour les abattoirs. Modernisation, inspections, accompagnement des abattoirs et durcissement des sanctions sont attendus pour le bien-être animal.
Tous les articles POLITIQUES
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.