Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

France Nature Environnement quitte le Conseil paritaire de la publicité

France Nature Environnement quitte le Conseil paritaire de la publicité
Par E.G, le 10 septembre 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’association France Nature Environnement (FNE) a annoncé ce mercredi 9 septembre, quitter le conseil paritaire de la publicité.

Deux jours après la publication du dixième bilan « Publicité et environnement » par l’autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) et l’agence de la transition écologique (Ademe), l’association France Nature Environnement a annoncé claquer la porte du Conseil paritaire de la publicité. « Après 12 ans de participation, force est de constater que l’instance n’est pas en mesure de réguler la publicité pour répondre à l’urgence climatique et environnementale », a déclaré FNE dans un communiqué. L’association dénonce une ARPP « uniquement composée de professionnels de la publicité », qui depuis sa création « n’en finit pas de défendre contre vents et marées les intérêts des annonceurs et des agences en dépit de l’urgence climatique et de la demande pressente des citoyens pour encadrer voire interdire la publicité sur certains types d’activités ».

FNE remarque en particulier un avis émis par l’autorité à la sortie du confinement, à propos d’une publicité promouvant l’usage d’un vélo électrique. Selon l’ARPP, « cette publicité nuirait à l’image du véhicule automobile traditionnel », rappelle FNE. La dernière publication de l’ARPP et de l’Ademe, le rapport « Publicité et environnement », « montre une hausse des cas de greenwahing », relève FNE, « sur les questions environnementales, l’ARPP témoigne de son échec ». De fait, FNE se retire de l’institution de régulation. « Avec le retrait de la dernière grande organisation généraliste de l’environnement, c’est l’ensemble du processus de participation à la régulation publicitaire qui se fragilise », estime l’ONG.

Afin d’améliorer cette régulation, FNE recommande de « mettre fin à l’autorégulation inefficace par la création d’une instance de régulation paritaire, indépendante des professionnels ». Mais aussi de créer une obligation d’information des effets néfastes des modes de transports sur le climat et la santé, d’interdire les écrans publicitaires numériques qui « constituent une pollution lumineuse et un gaspillage énergétique », ou encore de mettre en place un dispositif « pub acceptée » pour encadrer la distribution de prospectus.
Sictom34 / Wikimedia Commons
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Du caniveau au fleuve, et du fleuve à la mer, nos déchets urbains finissent bien souvent dans l'océan.
Une carte interactive pour vérifier la qualité de l'air dans sa commune
Une carte interactive pour vérifier la qualité de l'air dans sa commune
La fédération des associations de surveillance de la qualité de l'air, Atmo France, a mis en place une carte interactive en ligne qui permet de visualiser l’indice de la qualité de l’air dans chaque commune française.
Pollueur-payeur : les contribuables paient les frais, alerte la Cour des comptes européenne
Pollueur-payeur : les contribuables paient les frais, alerte la Cour des comptes européenne
La Cour des comptes européenne indique dans un nouveau rapport que le principe du pollueur-payeur n'est pas totalement respecté au sein de l'Union européenne. Son application varie d'un secteur et d'un État membre à l'autre. Conséquence : ce sont les contribuables qui financent des actions de dépollution.
Vinci Airports annonce le premier puits carbone forestier autour de l'aéroport Lyon-Saint Exupéry
Vinci Airports annonce le premier puits carbone forestier autour de l'aéroport Lyon-Saint Exupéry
Vinci Airports a présenté son programme de reboisement réalisé en collaboration avec l’Office national des forêts (ONF) et le département du Rhône. Celui-ci est destiné à absorber les émissions résiduelles des aéroports de Lyon-Saint Exupéry et Lyon-Bron.
Une surveillance « pérenne » des pesticides dans l’air ambiant
Une surveillance « pérenne » des pesticides dans l’air ambiant
Atmo France qui fédère les associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA), et l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris) ont mis en place un suivi annuel de 75 pesticides dans l'air extérieur en métropole et en outre-mer. Les premières données seront accessibles en été 2022.
Nuisances sonores aéroportuaires : 18 associations saisissent le Conseil d'État pour appliquer le droit européen
Nuisances sonores aéroportuaires : 18 associations saisissent le Conseil d'État pour appliquer le droit européen
Dix-huit associations ont entamé un recours pour presser l’État à agir contre les nuisances sonores causées par les activités aéroportuaires.
La réduction des émissions de méthane et la sécurité alimentaire, profondément liées
La réduction des émissions de méthane et la sécurité alimentaire, profondément liées
Une nouvelle étude théorise les conséquences des différentes approches de réduction des émissions du méthane sur la production alimentaire à l’horizon 2050. Ce travail comparatif révèle que la France ne pourrait pas pleinement subvenir à ses besoins alimentaires tout en respectant les plans de neutralité climatique.
Tous les articles POLLUTIONS
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.